L’apprentissage est une voie de formation qui comporte des périodes d'enseignement théorique en CFA (Centre de formation des apprentis), en lycée, en école ou à l'université et des périodes application concrète en entreprise.

En tant "qu’apprenti", votre enfant a un contrat de travail. Ce contrat de travail fixe les conditions de formation (durée et lieu) ainsi que les droits et les devoirs de votre enfant au sein de l’entreprise qui l’emploie. Dans la majorité des cas, votre enfant devra trouver lui-même une entreprise qui l’accepte en tant qu’apprenti.

 

Pour qui ? Pour quelles formations ?

Pour qui ?

La voie de formation par apprentissage propose deux formes de contrat selon l’âge et le niveau scolaire de votre enfant.

Le contrat d’apprentissage s’adresse aux jeunes entre 16 et 25 ans. Ce contrat est également ouvert sans condition d’âge aux personnes reconnues comme travailleur handicapé. Si votre enfant est atteint d’un handicap, il n’y a pas de limite d’âge, vous pouvez contacter le réseau des MDPH (Maisons départementales des personnes handicapées), qui vous guideront dans l’ensemble des démarches à mener.

Le contrat de professionnalisation s’adresse à toute personne ayant arrêté ses études depuis plus de deux ans.

L’objectif commun à ces deux contrats est de permettre à votre enfant d’obtenir un diplôme qualifiant et donc de s’insérer dans l’emploi.

Quelles formations se préparent en apprentissage ?

En France, l'apprentissage permet de préparer de nombreux diplômes, du CAP au bac + 5.

La première démarche sera d’identifier le diplôme que votre enfant souhaite obtenir.
Par exemple, votre enfant prépare son bac pro Cuisine et souhaite pour l’an prochain poursuivre ses études et se spécialiser. Une mention complémentaire Cuisinier en desserts de restaurant pourrait lui apporter la qualification supplémentaire qu’il recherche. Il a également la possibilité de poursuivre en BTS ou en DUT par apprentissage.

Ainsi, après avoir identifié le diplôme, votre enfant devra se renseigner pour connaitre les établissements qui proposent cette formation (lycée, école, université, CFA). Pour l'aider vous pouvez consulter le site de l'Onisep.

S’inscrire dans un établissement

Avant de chercher une entreprise d'accueil, votre enfant devra se préinscrire directement auprès de l'établissement de formation qui propose l'apprentissage (lycée, école, université, CFA) et pour certaines formations remplir également les formalités d'inscription sur le site Admission Post Bac. La plupart des centres sélectionnent leurs étudiants : dossiers scolaires, tests voire concours d'entrée.

L’inscription dans l'établissement sera définitive une fois le contrat de travail signé avec l’entreprise, l'établissement de formation et votre enfant.

C'est au futur employeur d'inscrire votre enfant auprès de l'établissement de formation. Pensez à vérifier ce point avec lui.

Quelques conseils pour décrocher un contrat en entreprise

Trouver une entreprise qui accepte d’encadrer votre enfant durant son année ou ses années de formation, n’est pas chose facile. Pour mettre toutes les chances de son côté, voici quelques conseils.

Anticiper

Vous devez vous assurer que votre enfant est prêt à s'engager dans une formation par apprentissage et qu'il a bien mesuré les avantages et les inconvénients. En effet, votre enfant doit être conscient qu'il aura un emploi du temps chargé et des vacances raccourcies. Cependant ses frais de scolarité seront pris en charge par l'employeur, il aura un salaire pendant toute la durée de ses études et cette expérience professionnelle sera un atout pour ses futures recherches d’emploi.

Vous devez également vous assurer que l'entreprise est prête à accueillir votre enfant en mettant en place les conditions nécessaires à son accueil. Votre enfant doit avoir un maître d'apprentissage. Celui-ci doit être titulaire d’un diplôme ou d’un titre professionnel au moins équivalent au niveau d’études que vise votre enfant. Il devra également, dans son quotidien de travail, être disponible pour assurer sa formation. Enfin, l’activité de l’entreprise doit permettre de proposer à votre enfant des missions qui correspondent à son parcours de formation.

Par conséquent, il est vivement conseillé de prendre contact avec des employeurs très tôt. Pour une rentrée en septembre, il est recommandé de commencer ses recherches dès janvier-février.

Rédiger une lettre de motivation et un CV

Pour la rédaction de sa lettre et de son CV (curriculum vitae), votre enfant devra connaître en détail le contenu de sa future formation. Le CV et la lettre de motivation doivent donner envie à l’entreprise de recruter votre enfant pour lui permettre de se former.

Dans la rédaction de ces documents votre enfant doit mettre en avant sa motivation, ses atouts et ses compétences.

Pour vous aider, consultez  l'onglet "Trouver un emploi : CV, lettre de motivation et entretien" de ce kit Parents.

Identifier les entreprises

Pour commencer sa recherche, votre enfant aura besoin d’identifier les entreprises qu’il peut solliciter.

Identifier les entreprises c’est comprendre le secteur d’activité dans lequel votre enfant souhaite évoluer (par exemple : le secteur de l’industrie pour un BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle).

Plusieurs organismes peuvent aider votre enfant dans sa recherche d'entreprise :

L'établissement de formation : lors des journées portes ouvertes mais également tout au long de l’année, les établissements de formation accueillent les futurs apprentis pour leur permettre de découvrir l'établissement et les formations. Certains établissements proposent un accompagnement dans la recherche d’entreprises ou des listes d’entreprises à contacter.

Pôle emploi : votre enfant peut se rendre à l'agence de pôle emploi le plus proche de son domicile pour y trouver des offres d'emploi et y consulter des annuaires professionnels avec les coordonnées d'entreprises du secteur. Il peut également consulter le site internet de Pôle emploi.

Les chambres de commerce et d’industrie, les chambres de métiers et de l’artisanat et les chambres d’agriculture : ces organismes professionnels mettent à votre service des conseillers spécialistes de l’apprentissage : les Point A pour les chambres de commerce et d’industrie, les centres d'aide à la décision pour les chambres de métiers et de l’artisanat... Pour approfondir les connaissances sur les métiers et découvrir les entreprises, les chambres de commerce et d’industrie proposent des mini-stages durant les vacances scolaires.
Pour en savoir plus, consultez les sites suivants :
→  Chambres de commerce et d’industrie
→  Chambres de métiers et de l’artisanat
Chambres d'agriculture

Votre Région : Le conseil régional propose des aides financières spécifiques et vous renseigne sur les formations dans votre région. Vous trouverez toutes les informations utiles sur le site Internet de votre région.

Votre enfant a aussi la possibilité de consulter les petites annonces dans les journaux, les sites web spécialisés dans l'emploi. Pour trouver un employeur, votre enfant peut répondre à des annonces d'emploi mais il est conseillé de démarcher directement les entreprises et de leur envoyer des candidatures spontanées. Ensuite, votre enfant ne devra pas hésiter à effectuer des relances : téléphoner aux entreprises environ quinze jours après l'envoi de sa candidature.

Les caractéristiques du contrat d’apprentissage

Droits et devoirs dans le cadre d'un contrat d'apprentissage

Après avoir trouvé une entreprise, votre enfant devra signer un contrat avec l’entreprise et l'établissement de formation. Ce contrat d’apprentissage est un véritable contrat de travail qui engage votre enfant envers son employeur et son centre de formation. Si votre enfant est mineur, vous devrez donner votre accord pour la mise en place de ce contrat.

Ce contrat fixe les droits et les devoirs de chacune des parties :

En tant qu’apprenti votre enfant s’engage à :
• Être assidu durant ses formations en établissement de formation et en entreprise.
• Respecter les règlements fixés en établissement de formation et en entreprise.
• Se présenter à l’examen du diplôme pour lequel il est en formation.

L’entreprise s’engage à :
• Inscrire votre enfant dans l'établissement de formation.
• Verser un salaire à votre enfant.
• Assurer une formation professionnelle et pratique en lui confiant des missions en lien avec le diplôme qu’il prépare.
• Respecter les horaires de travail liés à son âge et à son statut d’apprenti.
• Mettre à sa disposition le matériel de sécurité nécessaire à la mission qui lui est confiée.

L'établissement de formation s’engage à :
• Assurer la formation théorique et pratique complémentaire à celle proposée par l’entreprise.
• Coordonner l’emploi du temps de votre enfant entre l'établissement de formation et l’entreprise.
• Effectuer le suivi du parcours de votre enfant en entreprise (visite d’entreprise, mise à disposition de documentation pour les maîtres d'apprentissage...).

Pour les personnes en situation de handicap, le contrat fixe également les modalités d’aménagement au poste de travail. 

Période probatoire (période d'essai)

Les deux premiers mois du contrat d'apprentissage constituent une période probatoire (période d’essai). Pendant cette période, votre enfant ou l'entreprise peut rompre le contrat d'apprentissage. Si le contrat est rompu pendant cette période, votre enfant peut :
• Chercher un autre employeur.
• Se rapprocher des établissements qui proposent des formations sous statut scolaire afin de voir s'il reste des places.
• Contacter un CIO (Centre d'information et d'orientation).

Le salaire et les congés

La rémunération d'un apprenti est fixée en pourcentage du SMIC selon son âge et son année d’études.

En apprentissage, votre enfant n'aura pas de vacances scolaires mais des congés payés, fixés par l'employeur en dehors des périodes d'enseignement en établissement de formation. Le nombre de jours de congés est identique à celui des salariés de l'entreprise : au minimum cinq semaines par an.

Que faire si votre enfant ne trouve pas d’entreprise

Le contrat d'apprentissage peut être signé jusqu'à trois mois après le début des cours.

En vue d'augmenter ses chances d'avoir une formation à la rentrée, il est vivement conseillé à votre enfant de faire également une demande de formation par voie scolaire.

 

Votre enfant souhaite se former autrement ? Et pourquoi pas à l’étranger ? Retrouvez des conseils et des astuces pour l’aider à préparer son départ.
Consultez l'onglet "Études après le bac : Étudier à l’étranger" .