Rencontrer un conseiller d’orientation-psychologue

Si votre enfant n’a pas le bac, vous pouvez rencontrer avec lui un conseiller d’orientation-psychologue. Spécialiste du conseil en orientation scolaire et professionnelle, il peut accompagner votre enfant dans la construction de son projet d’orientation, et vous informer sur des métiers et des formations accessibles avec et sans le bac.
Vous pouvez prendre rendez-vous avec lui tout au long de l’année scolaire, y compris pendant une partie des vacances scolaires, au CIO (Centre d’information et d’orientation).

Retrouvez toutes les coordonnées sur le site Géolocalisation de l'Onisep.

Se représenter au baccalauréat

Le bac reste le meilleur passeport pour les études supérieures. Si votre enfant a échoué au bac, vous pouvez l'encourager à le passer de nouveau l'année suivante avec de bonnes chances de réussite.

Refaire une année de Terminale

Votre enfant a le droit de refaire une Terminale dans son lycée d'origine pour un an. Dès l'annonce des résultats vous devez contacter le proviseur du lycée de votre enfant pour le réinscrire. Votre enfant peut garder le bénéfice des notes égales ou supérieures à 10/20 obtenues aux épreuves du bac (pendant cinq ans). Si vous souhaitez que votre enfant change d'établissement contactez les services académiques de votre département.

Si votre enfant a déjà présenté le bac deux fois, il peut préparer à nouveau certaines épreuves ou choisir un bac professionnel en un an, dans le cadre d'un parcours adapté. Contactez, dès juillet, le proviseur du lycée de votre enfant ou le CIO (Centre d'information et d'orientation).

Préparer le bac autrement

Votre enfant a la possibilité de se représenter à l'examen du bac sans refaire une année de Terminale. Selon le dispositif choisi, votre enfant aura le statut de candidat scolaire (à distance ; en cours du soir) ou de candidat libre (préparation non encadrée).

Le Cned (Centre national d'enseignement à distance) permet de préparer, par correspondance et en ligne, l'examen du Bac pour les séries générales (ES, L et S), technologiques (ST2S et STMG) et professionnelles (accompagnement, soins et services à la personne-ASSP ; gestion-administration ; métiers de la relation aux clients et aux usagers).

Le site Ma seconde chance est un site de l'Onisep qui propose des solutions pour reprendre une formation et obtenir le baccalauréat. En dialoguant par Tchat avec des conseillers, votre enfant obtiendra une première réponse personnalisée.

Continuer ses études

Quelques formations supérieures sont ouvertes aux non-bacheliers. Certaines exigent d'eux le niveau Bac (une moyenne égale ou supérieure à 8/20 pour l'ensemble des épreuves).

En écoles spécialisées

Certaines écoles spécialisées, souvent privées, admettent des non-bacheliers souhaitant suivre une formation professionnelle, notamment dans le domaine des arts, du tourisme ou de l'hôtellerie-restauration. Avant de choisir un établissement, renseignez-vous sur les frais de scolarité, le déroulement des études...

Vers certains domaines professionnels

Dans les domaines du tourisme, de la comptabilité, du secrétariat, de la vente, du commerce... Certains établissements acceptent les non-bacheliers qui veulent préparer un BTS. Il peut cependant être demandé à votre enfant de repasser le bac en fin de première année de BTS.

En capacité en droit

La capacité en droit, accessible aux jeunes âgés d'au moins 17 ans, se prépare en cours du soir ou à temps partiel (une journée par semaine) à l'université ou via le Cned (Centre national d'enseignement à distance). Les titulaires de la capacité en droit peuvent poursuivre dans l'enseignement supérieur en licence de droit, en DUT carrières juridiques ou en BTS notariat. Ils peuvent également se présenter aux concours administratifs de catégorie B.

Vers les diplômes de l'animation et du sport 

Sans le Bac, il est possible de préparer le BPJEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport)  dans l'une des deux spécialités proposées. Ce diplôme forme aux métiers d'animateur dans les secteurs du sport, du social, de la culture ou des loisirs.
L'admission se fait sur épreuves. Il est toutefois recommandé d'avoir le niveau Bac. Pour en savoir plus, consultez le site du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports .

Vers les diplômes de la santé et du social

Il est possible de préparer le titre d'Assistant dentaire et certains DE (Diplômes d'État) sans le bac : DE Accompagnant éducatif et social, DE Aide-soignant, DE Ambulancier, DE Auxiliaire de puériculture, DE Moniteur éducateur, DE Technicien de l'intervention sociale et familiale.

Se former en alternance

Votre enfant peut suivre une formation qui alterne périodes de cours et travail en entreprise, ce qui augmente ses chances d'insertion. Plusieurs parcours sont possibles, sous contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.

Préparer un bac professionnel

Si votre enfant souhaite préparer un bac professionnel (souvent en un an), il devra obtenir au préalable "une décision de positionnement" par le lycée professionnel ou le CFA (Centre de formation d'apprentis) dans lequel il suit la formation scolaire. Pour connaître les établissements qui proposent des formations par alternance, vous pouvez contacter le CIO (Centre d'information et d'orientation) ou consulter les fiches formations sur le site de l'Onisep.

Préparer un BTS

Votre enfant peut préparer un BTS, en deux ans, par alternance, après avoir fait l'objet d'une "décision de positionnement". Certains CFA acceptent les non-bacheliers qui justifient du niveau bac. Ils leur demandent souvent de repasser le bac en fin de première année de BTS.

Préparer un titre professionnel

Votre enfant peut préparer certains diplômes à finalité professionnelle : Certificats de qualification professionnelle, Certificats de compétence professionnelle, titres homologués au Répertoire national des certifications professionnelles. Ces titres professionnels sont proposés dans les CFA ou les écoles relevant des Chambres de commerce et d'industrie, au sein des écoles d'entreprises (Engie, SNCF, RATP, Lapeyre, Casino, Veolia Environnement...), par le Conservatoire national des arts et métiers, par l'Association pour la formation professionnelle des adultes ou dans le cadre des formations qualifiantes financées par les régions.Pour en savoir plus, consultez les sites des Chambres de commerce et d'industrie ,  du Conservatoire national des arts et métiers , de l'Association pour la formation professionnelle des adultes , du portail interrégional formation emploi.

Travailler dans la fonction publique

Sans le bac, votre enfant a la possibilité de travailler dans la fonction publique sous différents statuts. Il peut l'intégrer avec ou sans concours.

Parmi les recrutements sans concours, le parcours d'accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière, d'État est un contrat de droit public de un à deux ans alternant formation et stage. Il permet d'intégrer la fonction publique comme fonctionnaire titulaire de catégorie C. D’autres possibilités existent, notamment dans la police ou dans l’armée.
Pour en savoir plus, consultez les sites de l'Onisep, de la fonction publique, de l’emploi territorial, de la Police nationale , des différentes armées : Armée de Terre, Armée de l'Air, Marine nationale, Gendarmerie recrute.

Que votre enfant ait obtenu son bac ou non, et quelle que soit la voie de formation choisie vous pouvez l’aider à construire son projet.
Consultez l’onglet "Admission Post Bac : APB, c'est quoi".